Histoire de l'IREM de Rennes

En octobre 1966, le ministre de l’Éducation nationale, Christian Fouchet, annoncait la constitution d’une commission chargée de « repenser l’enseignement des mathématiques », pilotée par André Lichnerowicz. Il s’agissait ainsi de promouvoir l’enseignement des « mathématiques modernes », issues en partie des réflexions du séminaire Bourbaki. En 1968, la commission prône l'instauration de nouveaux programmes en mathématiques auxquels les enseignants du secondaire n’ont jamais été formés. Le ministère décide alors de créer des IREM pour accompagner ce qu’il appelle le « recyclage » des professeurs, c’est-à-dire la formation permanente des enseignants. En octobre de la même année, trois instituts sont installés dans les académies de Paris, Lyon et Strasbourg, suivis rapidement de nouvelles créations dans chaque académie dont celui de Rennes en 1969.

Accroche pour l'histoire des IREM
  1. Pourquoi cette rubrique ?
  2. Les auteurs et la méthode
  3. Articles

Pourquoi cette rubrique ?

.Le changement de localisation et la nécessité de trier les archives de l'Irem ont été à l'origine de cette idée d'écrire une histoire de l'Irem de Rennes.
Le peu d'intérêt que l'institution "éducation nationale" porte aujourd'hui à cette structure très originale qu'elle a pourtant engendrée (dans un contexte social un peu "particulier" il est vrai...) n'est pas étranger, non plus, à cette entreprise. La génération des enseignants de mathématiques qui a fait vivre les Irem part progressivement en retraite et les jeunes enseignants n'ont souvent aucune idée des principes et des méthodes qui font l'originalité de ces instituts. 

Donc une histoire : pour laisser une trace et pour témoigner du fait que d'autres démarches de formation et de recherche sur l'enseignement que celles privilégiées aujourd'hui par les rectorats d'académie sont possibles et ont fait leur preuve.

Les auteurs et la méthode

La réalisation de ce travail de recherche dans les archives de l'Irem, long et fastidieux par certains côtés, repose sur l'investissement de deux anciens directeurs de l'Irem de Rennes, aujourd'hui à la retraite : Jean Houdebine et Michel Viallard

Ils ont choisi de présenter le résultat de leur étude sous la forme d'articles, relativement indépendants et traitant chacun d'un thème précis. Ces articles seront publiés progressivement sur ce site. 

Si d'autres personnes qui ont participé aux activités de l'Irem de Rennes, à un moment ou un autre, souhaitent apporter une contribution à cette approche historique, ils seront évidemment les bienvenus. Il suffit, pour cela, de prendre contact avec la direction de l'Irem.